Mésothérapie : La médecine esthétique en douceur

Mésothérapie : La médecine esthétique en douceur

 

Avec le temps, la peau perd sa tonicité et son élasticité par raréfaction du collagène et la diminution de l’hydratation. La mésothérapie est un traitement rajeunissant de la peau qui permet de prendre en charge le vieillissement cutané, et notamment les rides au niveau du visage, du cou et du décolleté.

Zoom sur cette thérapeutique de la douceur et du bien-être :

Qu’est-ce que la mésothérapie ? 

La mésothérapie à des fins esthétiques connaît depuis quelques années un succès croissant à travers le monde. C’est un classique des soins esthétiques médicaux pour revitaliser la peau du visage, la raffermir et lui donner un coup d’éclat.

Il s’agit d’injecter avec une très fine aiguille, dans le derme, de très petites quantités de produits spécifiques et adaptés aux besoins de la peau. Ces micro-injections se font le long des rides et également en « nappage » sur tout le visage. La mésothérapie peut se pratiquer à la main ou avec un pistolet injecteur.

Les principales indications de ma mésothérapie sont :

  • Le manque d’éclat du visage ;
  • La perte de souplesse de la peau ;
  • La déshydratation des tissus ;

Quels sont les résultats attendus ? 

Tout de suite après vous noterez un nouvel éclat et une réhydratation intense de votre peau. Le résultat définitif se verra au bout de plusieurs séances accumulées. Les protocoles dépendent des marques des produits utilisés.

La mésothérapie esthétique a d’excellents résultats sur le visage et le décolleté et se pratique aussi souvent sur le cou pour combler les fines ridules horizontales  et le dos des mains pour les réhydrater.

Ce protocole se combine parfaitement avec toutes les techniques. Au sein du cabinet, nous préconisons une combinaison de mésothérapie et radio fréquence.

Cette technique ne peut se pratiquer que par des médecins (dermatologue ou médecins esthétiques) ayant suivi une formation pointue.

Pour obtenir un résultat optimal, comptez 3 à 4 séances espacées de 15 jours suivies d’un traitement d’entretien (une séance tous les 3 à 4 mois, soit 3 à 4 séances par an)