FUE : (Follicular Unit Extraction) Une technique chirurgicale révolutionnaire pour la greffe de cheveux

FUE : (Follicular Unit Extraction) Une technique chirurgicale révolutionnaire pour la greffe de cheveux

La calvitie est une pathologie qui se manifeste par la disparition progressive des cheveux sur le cuir chevelu. La disparition capillaire peut être plus ou moins importante en fonction des personnes et de son origine. Elle peut toucher l’homme comme la femme.

La greffe de cheveux est une solution esthétique durable et discrète.

Aujourd’hui, la seule technique utilisée par des praticiens est la méthode dite FUE : Follicular Unit Extraction.

Qu’est ce que c’est la greffe FUE ?

La FUE (extraction d’unités folliculaires) fonctionne sur le principe d’extraction individuelle d’unités folliculaires de cuire chevelu. Ces greffons sont prélevés puis implantés dans les zones dégarnies après avoir été comptés et traités. Cette technique est la moins invasive des techniques de greffe de cheveux. C’est une procédure qui ne laisse aucune cicatrice linéaire dans la zone donneuse car elle n’utilise ni scalpel ni points de sutures.

Aujourd’hui le principal avantage que les patients voient dans la FUE est l’absence de cicatrice linéaire dans la zone donneuse. Mais la première motivation des médecins n’était pas l’absence de cicatrice mais belle et bien l’élargissement de la zone de prélèvement.

Les étapes de la procédure FUE :

La greffe de cheveux FUE se fait sous anesthésie locale.

*Rasage : En règle générale, le chirurgien rase complètement la zone donneuse avant le prélèvement des unités folliculaires.

*Le prélèvement : Au niveau de la zone de prélèvement préalablement anesthésiée, le médecin pratique l’extraction des greffons folliculaires qui comprennent de 1 à 4 cheveux. L’extraction est réalisée à l’aide d’un « punch », instrument cylindrique très fin qui ne laisse pas de cicatrice. Le prélèvement se fait habituellement de manière manuelle par forage de la peau, au niveau de la couronne hippocratique. Le forage d’une très grande précision doit être réalisé parfaitement dans l’axe du cheveu, à l’aide de lunettes-loupes, afin d’éviter de sectionner en profondeur les racines capillaires et préserver ainsi l’intégrité du greffon.

*La préparation des greffons : Les assistantes vérifient la qualité des greffons, qui contiennent de un à quatre cheveux. Ils sont ensuite conservés dans un bain de stockage à base de sérum physiologique.

*L’implantation : La dernière étape consiste à implanter les greffons un par un dans les micro-fentes à l’aide d’une micro-pince ou implanteur. Chaque greffon est inséré dans son intégralité, délicatement dans chaque fente sur quelques millimètres de profondeur.

Les avantages de la technique FUE :

*Elle ne laisse pas de trace visible (cicatrice) au niveau de la zone de prélèvement, et est de ce fait idéale lorsqu’on porte les cheveux courts.

*Il n’y a aucun risque d’endommager des nerfs.

*Les suites de l’intervention sont quasiment indolores.

*Elle est indiquée lorsque que le cuir chevelu est très tendu à l’arrière de la tête avec une densité capillaire faible.

*Elle permet de corriger d’anciennes cicatrices élargies au niveau de la couronne.

*Elle peut être utilisée pour la greffe de sourcils.

*Elle peut être répétée à plusieurs  reprises (en fonction de la densité).

Le résultat attendu :

Les cheveux repoussent à partir du quatrième mois et le résultat est visible à partir du sixième mois pour être définitif après un an. Avec la technique actuelle de FUE, on peut aller jusqu’à 3000 greffons répartis en deux sessions.

Il n’y a aucune cicatrice apparente. Le patient peut donc avoir les cheveux très courts même après l’intervention.

Les suites opératoires :

*La survenue d’ecchymoses (bleus), d’un œdème (gonflement) et de douleurs est très variable d’un patient à l’autre et s’estompent en quelques jours.

*Les shampoings sont autorisés à partir du 2ème jour.

*Le retour à la vie active est possible dès le 7ème jour post-opératoire et une reprise raisonnable du sport à 6 semaines.