Compression du nerf ulnaire au coude

La compression du nerf ulnaire (ou cubital) au coude est avec le canal carpien, le syndrome canalaire le plus fréquent au niveau du membre supérieur.

Le nerf ulnaire dans son trajet au niveau du coude, peut, dans certains cas, lors des mouvements de flexion/extension être comprimé et être à l’origine de sensations de fourmillement ou de diminution de la sensibilité dans les 4ème et 5ème doigts de la main.

L’origine de cette compression au niveau du coude est le plus souvent anatomique, liée à un épaississement fibreux d’une gouttière dans laquelle le nerf chemine pour atteindre l’avant-bras. Il peut s’agit également d’un traumatisme ancien du coude, d’un kyste ou d’une malformation osseuse. Dans un faible pourcentage de cas, il s’agit d’une instabilité du nerf d’origine constitutionnelle, qui se déplace lors des mouvements du coude et qui est à l’origine des symptômes.

La compression du nerf évolue progressivement vers une atteinte de la musculature des muscles de la main avec perte de force, maladresse, aplatissement de la main et rétraction des 4ème et 5ème doigts. Le diagnostic est fait par l’examen clinique du patient et confirmé par la réalisation d’un ElectroMyoGramme (EMG). Des radiographies standards du coude sont utiles afin de rechercher une origine osseuse à cette compression.

Le traitement est en premier lieu médical, reposant sur la prescription d’anti-inflammatoires, la mise au repos du coude la nuit pendant plusieurs semaines. Lorsque les symptômes sont plus marqués et en particulier lorsqu’il existe une atteinte des muscles de la main, il est alors nécessaire de recourir à la chirurgie pour libérer le nerf comprimer et modifier son trajet de sorte que la compression ne récidive pas. Un geste osseux est parfois associé dans certains cas.