Augmentation des fesses

L’augmentation de volume au niveau des fesses peut s’effectuer par différents procédés : la mise en place de prothèses, l’injection de graisse mais également grâce à l’injection d’acide hyaluronique. Ces procédés peuvent être proposés seuls (prothèses, acide hyaluronique) ou à l’occasion d’une autre intervention de type lipossuccion (injection de graisse autologue).

Prothèses de fesses :

La demande de mise en place de prothèses de fesses est croissante en Europe. Phénomène parti d’Amérique du Sud, cette intervention consiste à implanter dans le muscle fessier, des prothèses en gel de silicone cohésif.

La cicatrice verticale est située dans le pli fessier de sorte qu’elle reste très discrète et permet d’accéder à la loge d’implantation au niveau du muscle grand fessier.

En pratique :

Avant l’intervention, un bilan complet préopératoire est systématique. La liste des examens sanguins à effectuer vous sera communiquée avec votre devis médical.

Une consultation avec notre médecin-anesthésiste permettra de réaliser un examen pré-anesthésique et d’aborder avec vous toutes les questions relatives à votre anesthésie.

Tout traitement à base d’aspirine doit être arrêté dans les 10 jours qui précèdent l’intervention. L’arrêt du tabac est vivement recommandé au moins un mois avant la date de votre opération.

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale, pour une durée de 2 heures.

Si vous résidez à l’étranger, prévoyez un séjour minimum de 7 jours en Tunisie afin que le suivi post-opératoire se fasse dans de bonnes conditions. L’hospitalisation en clinique dure de 1 à 2 jours en moyenne.

Les suites opératoires :

Des douleurs peuvent persister pendant environ 48 heures soulagées par des antalgiques, la position assise est autorisée à partir de la 24ème heure.

Le retour à la vie active est possible dès le 10ème jour post-opératoire et une reprise raisonnable du sport à 6 semaines.

Les imperfections de résultats :

Il s’agit essentiellement d’une malposition de l’implant ou d’un implant de volume non adapté à la morphologie de la patiente.

Les imperfections liées aux cicatrices sont rares : élargissement, hypertrophie, chéloïde etc.

Les complications possibles :

Comme pour toute intervention chirurgicale la chirurgie d’implants fessiers expose à des complications non spécifiques, inhérentes à la chirurgie :

risques de l’anesthésie, survenue d’un hématome ou d’une infection.

Les complications spécifiques de la pose d’implants fessiers sont liées à l’utilisation de prothèses non adaptées :

  • Rupture, déplacement secondaire
  • Nécrose cutanée localisée : exceptionnelle dont la survenue est favorisée par un hématome non drainé ou une infection locale.

Augmentation par injection de graisse autologue (Lire la fiche d’informations sur la lipostructure)

Augmentation par injection d’acide hyaluronique (Lire la fiche d’informations sur le comblement par injection d’acide hyaluronique)