Transfert graisseux

Transfert graisseux

Le transfert graisseux au niveau du sein : risque ou réalité?

La technique de transfert graisseux au niveau du sein est une technique reconnue d’une grande efficacité. Elle a suscité pendant longtemps de très nombreuses questions quant à son innocuité au niveau du sein, notamment en matière de dépistage du cancer du sein.

La réunion de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (Sofcpre) en Novembre 2011 a permis de clarifier les modalités de prise en charge des patientes qui souhaitent bénéficier de cette technique.

Voici les principales recommandations en matière de transfert graisseux dans le sein :

  • Cette technique doit être réalisée en milieu chirurgical, par un chirurgien plasticien ou par un chirurgien formé spécifiquement pour cette technique. En dehors de ce cadre, cette technique est considérée comme dangereuse pour les patientes.
  • Dans le cadre de la reconstruction mammaire, cette technique est considérée comme une option chirurgicale, elle ne pourra être envisagée qu’après un examen clinique minutieux. Au moindre doute, une échographie de la paroi thoracique ou une micro-biopsie pourront être demandées.
  • En dehors d’équipes entrainées permettant d’assurer une surveillance stricte et rapprochée, il est actuellement déconseillé d’utiliser cette technique dans le sein controlatéral à une reconstruction du sein.
  • Dans le cas de la reconstruction mammaire partielle, la technique de transfert graisseux ne peut être envisagée qu’après 3 ans de surveillance clinique et radiologique.
  • En cas d’augmentation mammaire pour malformations congénitales ou à visée esthétique, cette technique ne doit être envisagée que chez les femmes de moins de 35 ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer du sein.