Lipofilling

Lipofilling

Le lipofilling ou lipostructure est une technique reposant sur un principe extrêmement simple ouvrant de nouvelles perspectives en chirurgie esthétique et réparatrice : utiliser sa propre graisse pour apporter du volume sur une autre zone du corps ou pour combler un creux.

Les applications de cette technique sont multiples, qu’il s’agisse de la chirurgie esthétique : comblement des sillons au niveau du visage, augmentation de volume des fesses, des seins, etc. ou de la chirurgie réparatrice : traitement des cicatrices traumatiques ou d’acnée, séquelles de brulure, etc.

Les avantages du lipofilling sont nombreux :

  1. Il s’agit d’un procédé totalement naturel, il est ainsi inutile de recourir à un implant ou un produit injectable de type acide hyaluronique. Cet avantage est d’autant plus grand, que la graisse injectée se comporte de la même façon que le reste de la graisse et suit les variations de poids.
  2. Le résultat est visible immédiatement et se stabilise en quelques semaines
  3. L’injection de graisse a un effet bénéfique en surface, au niveau de la qualité de la peau et des tissus sous-jacents. Cette propriété est très utile en chirurgie réparatrice.
  4. Les suites opératoires sont généralement simples et l’activité professionnelle peut être reprise très rapidement
  5.  Le résultat est stable dans le temps et définitif. Une partie de la graisse injectée va se résorber en quelques semaines (environ 40%), cela n’empêche que le volume restant est définitif, il est possible de répéter la procédure d’injection de graisse de façon à optimiser le résultat.

Ou peut-on injecter de la graisse ?

La technique de lipostructure peut s’appliquer sur quasiment toutes les zones du corps. En chirurgie esthétique, les zones d’injection les plus fréquentes sont :

  1. Le visage : comblement des rides, des sillons ou des tempes, volumétrie des pommettes, de l’ovale du visage, etc. le lipofilling du visage donne un véritable « coup d’éclat » avec un effet bonne mine immédiat
  2. Les fesses : améliorer le galbe, la fermeté, sculpter la région fessière en associant une liposuccion du dos et de la région sous-fessière.
  3. Les mollets : augmenter le volume des chevilles et des mollets
  4. Les seins : augmentation modérée du volume des seins à visée esthétique (seules les femmes n’ayant aucun antécédents familiaux de cancer du sein peuvent bénéficier d’un lipofilling).

L’intérêt de cette technique au niveau des seins réside essentiellement lors de la reconstruction du sein après mammectomie. Du fait de son effet trophique (amélioration de la qualité de la peau), la graisse permet de préparer la peau à la mise en place d’une prothèse en gel de silicone dans de bonne conditions.

Qui peut bénéficier d’un lipofilling ?

La seule limite à cette technique, est la quantité de graisse disponible. Pour le visage, la contrainte est faible, car même avec très peu de graisse disponible, il est possible de faire un lipofilling complet du visage. Pour le corps, les quantités à injecter nécessitent une zone donneuse plus généreuse.

Quels sont les risques d’un lipofilling ?

Les risques interviennent lorsque la technique est pratiquée par des équipes ne maitrisant pas cette procédure ou dans un environnement non adapté. Le lipofilling doit être réalisé par un chirurgien formé à cette technique, dans un bloc opératoire, permettant d’éviter tout risque infectieux.

La quantité limite de graisse injectée par procédure est variable d’un site à l’autre et ne doit pas être trop excessive du fait du risque de nécrose de la graisse injectée.

La graisse étant prélevé sur le patient, il n’existe aucun risque de rejet ou d’allergie

Comment se déroule un lipofilling ?

Le lipofilling se déroule en 3 phases :

  1. Prélèvement de graisse à l’aide d’une canule dont le diamètre est adapté à la zone de prélèvement : abdomen, cuisses, genoux, etc.
  2. Traitement de la graisse afin de la purifier. Plusieurs procédés sont proposés : centrifugation, tamisage, décantation. Le choix du procédé est essentiellement question d’habitude, mais doit surtout respecter l’intégrité des cellules graisseuse et éviter toute manipulation de la graisse pouvant augmenter le risque infectieux.
  3. La réinjection de graisse au niveau de la zone souhaitée.

La durée d’un lipoffilling est variable selon la quantité de graisse à prélever et donc à injecter, en moyenne deux heures. Elle peut se dérouler sous anesthésie locale ou générale selon les cas. La durée de l’hospitalisation est généralement d’une journée, un maximum d’une nuitée en clinique peut être préconisé pour des prélèvements de graisse importants.

Quelles sont les suites d’un lipofilling ?

Il est classique d’observé au niveau de la zone de prélèvement quelques douleurs, une sensation d’inconfort et des ecchymoses, dont l’importance est proportionnelle à la quantité de graisse prélevée.

Au niveau de la zone d’injection, il s’agit plutôt d’une petite tuméfaction, d’une sensation de tension qui disparaît très rapidement. Il est préconisé de masser cette zone afin d’améliorer la répartition de la graisse au niveau des zones injectées.